Discours de Monsieur Gérard GROSGOGEAT - Maire de Villefranche sur mer
Lors des Obsèques de Pierrette PRIEUR Veuve GIDEL en premières noces,
puis de Clément SARRAZIN

 

PIERRETTE SARRAZIN

Mes chers Geneviève et Pierre-Jean et les membres de la famille
Mesdames et Messieurs les adjoints et conseillers municipaux,
Mes chers concitoyens,

Comme vous tous ici, je suis profondément attristé par le décès de notre très chère Pierrette SARRAZIN et je voudrais répéter à ses proches combien les condoléances du Conseil Municipal sont sincères et empreintes d’une émotion véritable.

Bien sûr, et comme l’ensemble des collaborateurs de la mairie, j’appréciais hautement sa valeur et la qualité de son travail, car n’oublions pas, - Pierrette - avant d’être Conseillère Municipale en 2001, fut durant 17 ans, secrétaire à la Direction Générale des Services de la Mairie et tous ceux d’entre vous qui la connaissaient le mieux garderont d’elle le souvenir d’une femme élégante, digne, dévouée et compétente, mais aussi et je dirai - surtout - une maman qui, à cause des évènements d’Algérie, a dû élever seule ses deux enfants, Geneviève et Pierre-Jean.

Après une longue et éprouvante procédure tendant à faire reconnaître l’absence de son premier mari, elle retrouva bonheur et réconfort auprès de Clément SARRAZIN qui nous a également quittés trop tôt, il y a quelques mois.

En m’adressant à ses enfants et petits enfants, j’ai conscience que je ne peux pas faire grand chose pour diminuer votre chagrin qui, je le sais, est immense.

Nous sommes à vos côtés dans cette épreuve et, c’est bien le moins que nous puissions faire.

Il est des moments de la vie publique d’un Maire qui sont pénibles ; aujourd’hui en est un.

Il nous faudra encore longtemps pour prendre pleinement conscience de sa disparition et du vide que Pierrette SARRAZIN laisse derrière elle.

Je vous remercie et vous prie maintenant de vous recueillir à sa mémoire.